La Multiplication Des Arnaques Au Crédit Rapide

La Multiplication Des Arnaques Au Crédit Rapide

Depuis l'éclosion du prêt entre particuliers en France, un nouveau schéma d'arnaque s'est développé sur le web par le biais des sites communautaires et dans les e-mails : de prétendus prêts en ligne accordés sous 24H, sans apport demandé, sans garanties et par des personnes qui prétendent être des particuliers investisseurs. Il s'agit évidemment d'une tentative d'escroquerie, mais l'abondance des annonces sur pages permet de visualiser la gravité du phénomène. Ainsi, beaucoup d'internautes sont tombés dans le piège à cause cette arnaque.

La méthode de l'entonnoir

Attirer l'attention de sa victime avec une annonce de crédit séduisante

L'arnaque au crédit rapide est présentée sous l'aspect d'une trame avec plus ou moins de cohérence. Du point de vue de notre escroc, cette phase est capitale car il sait que la réussite de son coup est en grande partie conditionnée par la crédibilité de son histoire. S'il veut attirer la plus importante quantité de personnes possibles, il rédige et publie une annonce sur des plateformes avec beaucoup de fréquentation comme les réseaux sociaux ou les forums publics. Certaines pages populaires ne contrôlent pas assez les sections de commentaires visibles par tous, ce qui devient alors un lieu préféré des escrocs.

Pour faire simple, l'escroc se présente en tant que personne disposant d'une forte somme d'argent qu'elle souhaite faire fructifier en distribuant des prêts avec un taux d'intérêt très compétitif. Souvent, il se fait passer pour un retraité rentier qui souhaite se passer de La prolifération des fausses annonces de pręt en ligne Banque dans le but de montrer l'image d'un homme philanthropique visant à d'améliorer la société. Ce mensonge a un seul objectif : jouer sur le désarroi financier des personnes crédules en tentant de leur faire comprendre qu'un financement est encore possible, même avec de faibles ressources. Il se dit prêt à leur octroyer un crédit, même s'ils ont déjà des prêts à rembourser. Une fois le dossier accepté, l'escroc promet un déblocage de l'argent très rapidement avec des durées de remboursement qui peuvent monter jusqu'à une dizaine d'années.
S'il peut paraître incontestable pour la plupart des gens que des propositions de ce type sont improbables, il est à noter cependant que des personnes faisant face à des problèmes d'argent peuvent se laisser berner du fait de cette promesse d'argent rapide qui les attire.

Faire croire au sérieux de la démarche

Sur internet, n'importe qui peut inventer une identité avec un peu d'imagination. C'est de cette manière qu'agissent les escrocs au crédit qui créent intégralement un faux personnage qui saura coller avec leur scénario. En premier lieu, ils s'efforcent à donner un état-civil qui sonne français à ce faux profil. Exit donc les noms étrangers qui auraient tendance à faire fuir certains. La cible doit avoir l'impression que l'investisseur habite sur le même territoire qu'elle. Dans un scénario bien structuré, notre faux prêteur peut se transformer en une personne âgée ou jeune retraitée. Les plus malins iront jusqu'à demander les fiches de paie à la victime, d'autres lui demandent de donner des réponses à un questionnaire sur son travail. Pour augmenter un peu sa crédibilité, l'escroc ira jusqu'à créer un grand nombre de faux personnages avec lesquels il publiera de faux témoignages qui serviront à faire l'éloge de l'annonce.

Valider chacune des sollicitations

Quand la cible est convaincue du sérieux de son interlocuteur, notre escroc peut enfin passer aux choses sérieuses. Il confirme qu'il donnera suite à son dossier de crédit, mais requiert en retour le versement de certains frais par mandat avant de boucler la demande. Ces frais divers peuvent monter jusqu'à quelques centaines d'euros et viennent compenser le temps passé par l'investisseur à traiter la demande. Ces frais sont, selon ses dires, indispensables pour libérer le prêt. Si la victime se plie à cette condition, notre escroc lui ordonnera ensuite de verser une prime obligatoire d'assurance de crédit. Bien évidemment, le demandeur ne recevra jamais son crédit et le faux prêteur retirera l'argent avant de se volatiliser.


Comment se prémunir contre ces arnaques ?

En France, tout le monde n'est pas accrédité à accorder un emprunt et le crédit aux particuliers est une activité sous surveillance. Si un individu ou une société fait de la vente de services financiers par le web, ce site est dans l'obligation d'afficher ses informations légales ainsi que les CGV. Pour obtenir le statut de société de crédit, tout organisme se doit de posséder un agrément de L'Autorité de Contrôle Prudentiel ainsi que d'une inscription à l'ORIAS. Chaque site de prêt entre particuliers doit nécessairement être en possession de ces agréments, dans le cas contraire, il s'agit sans doute d'une tentative d'escroquerie.

De plus, il ne faut pas oublier que les délais pour obtenir un crédit ne sont pas aussi rapides et qu'il faut (à peu près) quinze jours avant l'obtention de l'argent sur son compte. Même si une personne avait des fonds à placer de cette façon, il étudierait longuement et profondément toutes les demandes avant de choisir les plus solides.
Enfin, une banque ne délivrerait en rien un quelconque prêt (personnel, renouvelable ou immobilier) à un individu qui est fiché à la Banque de France concernant des incidents de paiement.

Adresa

Mun. Bucuresti, Sec.3, Calea Calarasi, nr.311, bl.71, sc.2, ap.37, parter (intrare stradala).
Punct de reper: Vis-a-vis de Casa de Asigurari de Sanatate si benzinaria MOL.

Contact

MOBIL: 0731.467.071
TEL: 021.327.87.42
FAX: 021.327.87.42
E-MAIL: miclescubnp@yahoo.com

Program de lucru

Luni - Vineri: 09:00 AM - 17:00 PM